lundi 8 mai 2017

Jack London

4 de couv' :
Qui n'a pas frissons à la lecture des aventures de Croc Blanc ? Qui n'a pas connu mille vies avec Martin Eden ? Qui n'a pas voulu embarquer sur le Snark ou vivre en immersion parmi les clochards de Londres ? Jacques London ne vécut que quarante ans (1876-1916), mais son existence extraordinaire inspira la plupart de ses romans et nouvelles. Ouvrier, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, correspondant de guerre, photographe, infatigable militant socialiste, homme de convictions et de contradictions, bourreau de travail, bourlingueur... Jennifer Lesieur passe en détail tous les éléments de l'existence du gamin de SanFrancisco pour mieux appréhender l'incroyable modernité d l'un des plus grands auteurs de la littérature américaine.


Jack London était l'un des auteurs préférés de mon enfance. Je n'en ai lu à l'époque (et relu, et rerelu et rererelu, etc.) que Croc-Blanc et L'Appel de la Forêt (dont je sais à présent qu'ils n'étaient pas destinés aux enfants auxquels on a livré un version expurgée), j'ai lu il y a quelques années "Pour cent dollars de plus" qui m'avait enthousiasmée. Il fait partie de ces auteurs dont le style me plaît de façon certaine, c'est donc tout naturellement quel je me suis laissée tenter par cette biographie.

Ecrite par une passionnée de London, qui garde cependant toute son objectivité. Elle est sans concession pour ses travers et défauts, due à sa personnalité et son époque, mais difficile en même temps de ne pas trouver la personnalité attirante et fascinante.
J'ai appris beaucoup sur l'auteur, l'homme et le militant dans cette biographie, plus que je ne l'aurais pensé.

Le seul reproche que je pourrais faire est le nombre interminable de citations des romans de l'auteur. Si on peut considérer cela nécessaire s'agissant d'un écrivain, fallait-il vraiment que l'auteure de la biographie, pour illustrer le moindre propos, nous en fasse une telle accumulation, parfois pas toujours justifiée, au point parfois de m'avoir fait oublié le propos de départ ? Sans compter certaines redites, si je puis dire, tellement certains passages cités se ressemblaient.

Malgré cela, cette biographie m'a passionnée et confortée dans l'idée de lire ses romans majeurs. Elle m'a aussi épuisée : courte vie, mais tellement remplie ! Il a littéralement vécu plusieurs vies en une seule, et si cette phrase semble un cliché, croyez-moi, dans son cas, c'est une réalité.

Donc fan ou pas de London, je vous la conseille absolument !
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire